Plus de la moitié de l’énergie consommée en Suisse est destinée au chauffage et à la préparation d’eau chaude sanitaire: une bonne raison pour vouloir maîtriser son budget! Beaucoup de ménages se tournent donc vers les pompes à chaleur, une solution aussi économique qu’écologique. 

La machine à sous

Les pompes à chaleur sont des machines qui convertissent en chaleur exploitable toute l’énergie stockée dans l’environnement. L’air, la terre et l’eau renferment, en effet, de grandes quantités d’énergie accumulée grâce au rayonnement solaire, à

Les pompes à chaleur : une solution aussi économique qu’écologique.

la chaleur terrestre ainsi qu’aux précipitations. Ces gisements énergétiques peuvent dès lors être utilisés en recourant à des pompes à chaleur qui selon un cycle thermodynamique transmettent la chaleur contenue dans l’air à l’eau stockée dans l’accumulateur.

 

C’est le processus inverse d’un réfrigérateur. Les pompes à chaleur ne pourraient pas fonctionner sans courant, mais elles ont un avantage: elles produisent quatre fois plus de chaleur utile qu’elles ne consomment d’électricité.

Budget regonflé

Un chauffage (au mazout ou au gaz), peut très vite devenir un gouffre financier si le prix de l’énergie augmente et/ou que les prescriptions deviennent plus sévères.

Avec une pompe à chaleur, l’avantage est lié à la maîtrise de sa consommation. Les trois quarts de l’énergie utilisée pour alimenter une pompe à chaleur sont gratuits et sans émission de CO2. En comparaison d’une installation traditionnelle au mazout ou au gaz la consommation énergétique se trouve réduite, ce qui permet d’alléger d’autant la facture.

A noter que pour une maison familiale rénovée avec une surface de référence énergétique de 180 m2, il faut compter entre CHF 21 000.- et 55 000.- d’installations même si de nombreux cantons et beaucoup de communes accordent des subventions pour les pompes à chaleur.

Demandez une subvention

Un autre avantage des pompes à chaleur vient du confort d’utilisation, elles ne nécessitent pas d’entretien (ramoneur), pas de révision de brûleur, pas de révision de citerne, pas de mise en conformité, pas de fumée, pas d’odeur, pas de poussière.

Et cerise sur le gâteau, si l’on remplaçait l’ensemble des chauffages à mazout et à gaz par des pompes à chaleur, les émissions de CO2 générées en Suisse seraient abaissées d’au moins 8%. Cela explique que certains cantons accordent des subventions pour encourager l’installation de pompes à chaleur.