Les spécialistes en arts martiaux, sports de combat et techniques de self-défense sont d’accords sur ce point: face à une agression, la fuite reste encore le meilleur moyen de se protéger.

Cependant, vous n’êtes peut-être pas entraîné au sprint et dans bien cas cette option est impossible.  

En de telles circonstances, il peut donc s’avérer judicieux de connaître une méthode de défense; pour vous-même, mais aussi pour porter secours à une tierce personne en attendant l’arrivée de la police.

S’affirmer face au danger

Ces techniques de self-défense sont en général enseignées dans des clubs ou à l’occasion de stages ponctuels dispensés par des professionnels de la sécurité.

Quel que soit l’art ou la méthode, le but recherché est toujours le même, à savoir: être en mesure de se sortir d’une mauvaise posture dans le respect des lois relatives à la légitime défense.

L’éventail est très large. Il existe en effet une multitude de variantes et de déclinaisons possibles issues des arts martiaux traditionnels, de la lutte et de la boxe. En fonction de votre âge, de votre constitution physique, de vos attentes, il est relativement facile de trouver un club, notamment dans les grandes villes.

Enfin, acquérir les bons réflexes de défense permet de mieux vous affirmer face à une menace, d’évaluer la nature des risques, de gérer plus facilement une situation stressante, et par conséquent, de prévenir une éventuelle agression. Les enfants sont aussi concernés.

Conseils

Ce qu’il faut faire avant de vous engager dans un club

  1. Visitez plusieurs salles et dojos, testez différentes méthodes, renseignez-vous sur les tarifs des cours ainsi que sur les prix de la tenue et des accessoires indispensables à la pratique.
  2. Assistez ou participez à un entraînement avant de vous inscrire de manière définitive. N’hésitez pas à visionner des vidéos que vous trouverez sur le Net.
  3. Choisissez un club où vous vous sentirez à l’aise avec les autres pratiquants. N’hésitez pas à discuter avec eux avant ou à l’issue d’un entraînement.
  4. Consultez le calendrier des cours et faites un matching avec votre emploi du temps hebdomadaire.
  5. Prenez conseil auprès de votre médecin si vous souffrez d’un problème de santé. Il sera à même de vous aider dans vos choix compte tenu d’éventuelles limitations.