Pourquoi vous devez arrêter

Plutôt que de vous énumérer les risques cardiovasculaires et pulmonaires auxquels vous exposent les 7000 substances chimiques contenues dans la fumée de tabac, voici une longue liste des effets bénéfiques, reprise par le site Tabac Stop, que vous ressentirez après avoir écrasé votre dernière cigarette:

  • 20 minutes après avoir arrêté de fumer: votre pression sanguine sera redevenue normale.
  • 8 heures après avoir arrêté de fumer: le taux de monoxyde de carbone dans votre sang aura diminué de moitié et votre niveau d’oxygène sera redevenu normal.
  • 48 heures après avoir arrêté de fumer: votre risque d’attaque cardiaque aura diminué. Toute trace de nicotine aura disparu de votre corps. Votre odorat et votre goût redeviendront normaux.
  • 72 heures après avoir arrêté de fumer: vos bronches se relâcheront et votre niveau d’énergie augmentera.
  • 2 semaines après avoir arrêté de fumer: votre circulation sanguine s’accélérera et continuera à s’améliorer pendant les 10 prochaines semaines.
  • 3 à 9 mois après avoir arrêté de fumer: votre toux, vos éternuements et vos problèmes respiratoires se dissiperont, tandis que la capacité de vos poumons augmentera de 10%.
  • 1 an après avoir arrêté de fumer: votre risque d’infarctus (attaque cardiaque) aura baissé de moitié.
  • 5 ans après avoir arrêté de fumer: votre risque d’AVC (attaque cérébrale) sera redevenu identique à celui d’un non-fumeur.
  • 10 ans après avoir arrêté de fumer: votre risque de cancer du poumon sera redevenu identique à celui d’un non-fumeur.
  • 15 ans après avoir arrêté de fumer: votre risque d’infarctus sera redevenu identique à celui d’un non-fumeur.

Comment s’y prendre?

La majorité des fumeurs souhaitent arrêter de fumer. Or, nombreux sont ceux qui y renoncent ne sachant pas comment s’y prendre ou par crainte des symptômes de sevrage ou de la prise de poids.

Sachez que si vous êtes motivé et que vous avez adopté une méthode qui correspond bien à vos besoins, ces désagréments généralement associés à l’arrêt du tabac passeront inaperçus par rapport au sentiment de bien-être et de liberté que vous éprouverez.  

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est conseillé de commencer par vous débarrasser de toutes les cigarettes, briquets et cendriers que vous possédez.

Ensuite, dressez un plan d’arrêt du tabac dans lequel vous indiquez la date du début de votre nouvelle vie sans fumée mais aussi les raisons personnelles qui vous poussent à arrêter, les personnes qui pourront vous soutenir en cas de coup dur ainsi que les récompenses que vous vous offrirez pour fêter le fait que vous avez arrêté de fumer depuis un petit moment et ce, grâce aux nombreuses économies réalisées.

Au cours des premières semaines, l’envie d’une cigarette peut vous saisir soudainement. Tenez bon et n’oubliez pas que cela ne dure que quelques minutes et que cette envie diminuera de semaine en semaine. 

Les méthodes pour y arriver

Outre un soutien et un accompagnement auprès d’un médecin ou d’un tabacologue, de nombreuses méthodes s’offrent à vous comme les substituts nicotiniques (patch, gommes, comprimés à sucer ou comprimés à dissoudre et inhalateurs) qui atténuent les symptômes de manque et multiplient par deux vos chances de succès.

Le site stop-tabac.ch propose un coach virtuel qui fournit des conseils individualisés et un suivi par e-mail pendant trois mois mais aussi une aide gratuite par téléphone et un groupe de personnes, modérée par une psychologue-tabacologue, qui vous soutiennent et vous encouragent. L’application Stop-tabac peut également être une aide très efficace.

Hormis ces méthodes dites traditionnelles, on cite aussi la cigarette électronique qui peut être utile pour arrêter de fumer mais également quelques méthodes alternatives, pratiquées par des professionnels, comme l’acupuncture, le laser à infrarouge, l’homéopathie ou l’hypnose bien que leur efficacité ne soit pas démontrée scientifiquement.