Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi la variété des produits à disposition sur le marché. Et si notre mode de vie actuel ne nous permet pas toujours de concocter de bons petits repas personnalisés à nos animaux de compagnie, quelques règles de base peuvent nous aider à optimiser son alimentation.

Un régime équilibré

L’aliment est important, certes, mais le nutriment l’est plus encore. Tout comme l’être humain, les chats, les chiens et les nouveaux animaux de compagnies (NAC) ont besoin de protéines, de lipides, de glucides, de vitamines et de minéraux. L’apport quotidien étant défini selon le type, la race et le style de vie, il est préférable de se renseigner au cas par cas auprès de son vétérinaire.   

 

Hydratation

Votre animal doit toujours avoir de l’eau à disposition. Il est par ailleurs nécessaire de la changer régulièrement et aussi, de nettoyer le récipient afin d’éviter que des bactéries ne se développent et ne causent des dommages au système digestif. Cela se vérifie aussi pour les biberons des rongeurs, notamment l’intérieur de la tige d’abreuvage. Idéalement, les récipients devraient être lavés quotidiennement.

 

Les croquettes… pratique, mais pas idéal

Si le chien est un buveur d’eau par nature et que l’hydratation de ce dernier ne pose en général aucun problème, il n’en va pas de même pour le chat. Les félins sont des animaux qui, à la base, trouvent leur source hydrique dans l’alimentation naturelle ; la viande crue notamment. Cette dernière contient en effet 80% d’eau et 20% de protéines et matières grasses. Or, pour des raisons de commodité inhérentes à notre mode de vie, la plupart des chats sont nourris avec des croquettes, c’est-à-dire, un aliment sec. Elles sont la principale cause des carences en eau avec pour corollaire, des problèmes rénaux. Dans l’idéal, votre chat devrait donc consommer des aliments humides, comme des pâtées en sachet ou mieux encore, des produits frais et crus d’origine carnée car ils contiennent de la taurine. Il s’agit d’un acide aminé indispensable à la bonne santé de votre chat. Vous pouvez bien-sûr continuer à lui donner des croquettes, mais dans une moindre mesure.  

 

Par petites quantités

Le chat fait environ une dizaine de repas par jour. Aussi, ne vous étonnez pas de le voir si souvent devant sa gamelle. Cependant, en matière de goût et de qualité, il a la réputation de faire la fine gueule. Si vous lui remplissez sa gamelle à ras-bord le matin dans l’idée de lui donner, en une fois, sa ration quotidienne, votre chat sera contrarié. Il aurait souhaité plusieurs services. Pourquoi ? Parce que la nourriture (croquettes et produits frais) se dégrade très rapidement. Si vous en avez la possibilité, il est donc préférable de lui donner des petites quantités plusieurs fois dans la journée, en prenant soin d’enlever les restes. A cet égard, un chien est beaucoup plus facile à nourrir ; un repas le matin et un repas le soir le comblera amplement. Si vous donnez des croquettes à votre chien, soyez vigilant-e car beaucoup d’entre elles contiennent des carbohydrates nuisibles à sa santé. Leur présence n’est pas forcément indiquée sur l’emballage. Donnez-lui toujours des produits garantissant une très faible proportion de carbohydrates, de préférence labellisés « bio ». Nous vous conseillons d’ailleurs de le nourrir selon le principe BARF (Biologically Appropriate Raw Food) ; un mode d’alimentation proche de celui des canidés sauvages.

 

Les herbes des alpages pour nos rongeurs

Les rongeurs sont végétariens et se nourrissent quasi en permanence ; principalement de graines, de légumes, de fruits et de foin. Ils doivent toujours avoir quelque chose à se mettre sous la dent sinon, ils peuvent se trouver confrontés à des problèmes intestinaux. Optez si possible pour des produits non traités chimiquement, et pour le foin, idéalement de l’herbe des alpages. Sa richesse en fibres naturelles, matières minérales et protéines leur apporte un très bon équilibre alimentaire.

 

Prise de conscience

L’année 2019 marquera certainement la continuité d’une prise de conscience collective quant à l’importance d’une bonne alimentation pour la santé et le bien-être de nos animaux domestiques. Nous leur souhaitons à tous nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.  

 

Par Emmanuel Viaccoz