Si la Suisse jouit d’un excellent réseau de transports en commun, elle ne tarit pas non plus d’installations à l’usage des personnes se déplaçant en fauteuil roulant, malvoyantes ou malentendantes. A l’exemple des Chemins de fer fédéraux (CFF) qui publient une brochure gratuite contenant toutes les informations sur les aides et accès en gare ou les services d’accompagnement à disposition sur l’ensemble du territoire.

Bien que leur accès aux toilettes n’est pas encore possible pour les fauteuils roulants, la plupart des bateaux de la Compagnie Générale de Navigation (CGN) sont accessibles aux personnes à mobilité réduite jusqu’au pont principal.

Les transports publics régionaux ne sont malheureusement pas tous à niveau en regard des passagers handicapés mais la plupart sont équipés de véhicules à plancher surbaissé. Les transports publics lausannois (TL) garantissent l’accès aux personnes en chaises roulantes sur les métros M1, M2 et sur cinq lignes de bus...

En revanche, les transports publics de Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve (VMCV) disposent d’une rampe d’accès sur chacune des lignes de leur réseau. Enfin, certains cantons comme Neuchâtel, le Valais ou le Jura offrent aussi des services de minibus à la demande qui viennent compléter les lignes traditionnelles. L’horaire et le lieu de la prise en charge sont définis à l’avance par téléphone.

En bref, quel que soit le trajet envisagé, des solutions existent mais le mieux reste d’anticiper et de bien se renseigner sur les régions desservies. Le canton de Vaud répond à toutes les interrogations des personnes à mobilité réduite par l’entremise de ses quatre bureaux régionaux situés à Lausanne, Aigle, Etoy et Yverdon-les-Bains.

A noter que vous pouvez également obtenir des renseignements auprès de Pro Infirmis ou du centre médico-social (CMS) le plus proche.