Un pare-brise se fragilise tout au long de l’utilisation du véhicule, lors de chocs, de vibrations ou de petits impacts. Un jour, l’accumulation crée une fissure visible ou un impact.

Souvent de petite taille, ce dernier peut alors être rapidement comblé avec un matériau très proche du verre. Ainsi, rien n’est visible et le pare-brise reprend sa solidité antérieure. Par contre, si rien n’est fait à ce moment, le risque est grand pour qu’un nouvel impact ou un simple dos d’âne provoque l’éclatement d’une bonne partie ou de la totalité du vitrage.

Le véhicule devra alors être immédiatement immobilisé et le changement de la glace sera inévitable. Une solution naturellement plus gourmande en temps et en budget de réparation. 

Tous les vitrages 

Ce qui est valable pour le pare-brise l’est également pour les fenêtres, la lunette arrière, le toit vitré ou même les glaces de phares. Qu’en est-il des assurances? La seule solution pour se protéger des conséquences financières d’un dommage au pare-brise est de disposer d’une assurance casco partielle.

Cette dernière couvrira le remplacement du pare-brise, des glaces latérales, de la lunette arrière et du toit ouvrant vitré. Naturellement, des franchises s’appliquent et il existe des situations qui excluront le remboursement, selon le contrat que vous aurez signé avec l’assureur du véhicule.