Nous sommes aujourd’hui les témoins d’un changement d’époque dans le secteur des transports. A la fin de ce tournant, nous roulerons dans une voiture très différente parce que munie d’une prise électrique.

Cette dernière ne transforme pas seulement l’automobile en un moyen de transport électrique, mais elle en fait un nouvel instrument de mobilité dont les possibilités dépassent largement celles des autres voitures.

La propulsion électrique est bien plus qu’une innovation technique. Elle est chance historique de concevoir un trafic individuel motorisé plus respectueux de l’environnement.

En même temps que l’électricité, l’intelligence fait son entrée dans l’automobile pour la transformer en un outil de mobilité intelligent, stockant de l’énergie, roulant de manière autonome, pouvant être partagé et, surtout, durable. La propulsion électrique est bien plus qu’une innovation technique.

Elle est le catalyseur d’une mutation profonde de notre mobilité individuelle et une chance historique de concevoir un trafic individuel motorisé plus respectueux de l’environnement. Bien que la voiture électrique joue un rôle central dans ce changement de paradigmes du système de transport, l’électrification du trafic routier passe actuellement avant tout par l’arrivée en force de la bicyclette électrique.

En un petit nombre d’années seulement, le vélo électrique a conquis une part de marché de plus de 10% des ventes de deux-roues neufs. Le vélo-cargo électrique concurrence de plus en plus la voiture familiale privée dans la circulation urbaine.

A côté de la «décarbonisation» de l’automobile par la mobilité électrique et de la «démotorisation» du trafic individuel grâce à la renaissance de la bicyclette, on assiste à une troisième grande tendance dans la circulation urbaine: la «déprivatisation».

Le partage de voitures, le covoiturage, le partage de vélos et de places de parc transforment les moyens de déplacement privés en outils de mobilité à usage commun. Grâce à ces services prometteurs, le moteur à combustion deviendra de plus en plus rare dans les rues des villes…