A quoi reconnaît-on une TV écologique?

Depuis 2011 les fabricants de télévisions ont l’obligation d’ajouter à tous les téléviseurs une «Etiquette Energie» indiquant l’indice d’efficacité énergétique. Ce classement s’étend de A+++ (efficacité maximale) à G, G étant la plus faible. Une télévision écologique, c’est donc un appareil qui se classe entre A+++ et A+

Ces télés sont-elles moins performantes?

Pas du tout, au contraire! On pourrait penser que l’augmentation de la taille des écrans et l’amélioration de leurs performances se font au détriment de la consommation électrique et du respect de l’environnement. Et bien il n’en est rien: aujourd’hui, les marques rivalisent d’intelligence pour rendre leurs produits «éco-friendly». La réduction de la consommation électrique est devenue leur principal cheval de bataille.

Par exemple?

L’exemple le plus évident est la technologie LED basée sur l’allumage de diodes électroluminescentes. Ces diodes s’éteignent complètement pour la reproduction des parties noires de l’image, permettant ainsi une consommation réduite.

Il y a également le NeoPDP, développé par Panasonic. Grâce à l’utilisation d’un nouveau gaz et à une électronique redessinée, l’efficacité lumineuse des écrans NeoPDP a été doublée et leur consommation d’énergie ainsi réduite de 50 % par rapport aux gammes d’écrans Panasonic 2007. 

Sans oublier les classiques: l’in-terrupteur «marche-arrêt» a refait son apparition sur certains téléviseurs et, comme sur les bons vieux tubes cathodiques, il permet une consommation nulle lorsque l’écran est éteint. Ensuite, le capteur de présence, développé par Sony sur certains de ses écrans, éteint l’image du téléviseur (mais pas le son) dès qu’il détecte que vous quittez la pièce. Enfin, les capteurs de luminosité, notamment utilisés chez Samsung, adaptent la luminosité de l’écran (et donc la consommation) à la lumière de la pièce. 

Va-t-on payer plus cher sa télé?

Pas nécessairement, la technologie a un prix mais les appareils haut de gamme ont commencé à se démocratiser pour les bourses plus modestes. Par ailleurs, l’achat écoresponsable est soutenu par des offres.

Citycable s’est actuellement associée à une liste de revendeurs offrant – sur les télés classées A+ et A++ – jusqu’à CHF 200.– de remise immédiate, offerts par le Fonds communal pour l’utilisation de l’électricité et la promotion des énergies renouvelables (FEE). Il suffit de ramener son ancien téléviseur chez le revendeur agréé pour recevoir la remise directement lors de l’achat. 

Pourquoi récupérez-vous les télés vétustes?

Les anciens appareils contiennent des composants polluants qui nécessitent un recyclage adapté. Le partenaire de recyclage récupère les matières premières et élimine les substances nocives dans des conditions respectueuses de l’environnement. 

Où peut-on rendre les appareils gratuitement?

Soit auprès des centres de remise officiels SWICO Recycling, soit auprès des magasins qui vendent des appareils de ce type, même sans achat d’un appareil neuf. 

Les télés «éco» sont plus faciles à recycler?

Oui, la majorité des écrans sont débarrassés des composants polluants – tels que le plomb et le mercure – et des rejets d’émissions nocives. Ils sont en effet plus respectueux de l’environnement, de leur fabrication jusqu’au recyclage.