Sur le toit, les panneaux solaires chauffent la maison et alimentent les appareils à basse consommation. L’eau de pluie est récupérée et stockée dans de larges citernes avant d’être réutilisée. Entièrement isolé, le bâtiment est orienté plein sud, en direction des rayons du soleil où de larges baies vitrées réchauffent les occupants. A l’intérieur, un écran calcule, au kilowattheure près, la consommation d’énergie. Voici à quoi ressemble une habitation éco-responsable. Une consommation contrôlée et moins chère, dont l’excédent peut être revendu sur le réseau. 

Objectif: 2 000 Watts par an

Mais ces constructions durables ne représentent que 1 % de toutes les constructions. Leur caractère innovant fait parfois oublier que c’est le bâti ancien qu’il faut améliorer. Et là, il y a encore beaucoup à faire. En Suisse, les six mois de saison de chauffage de nos habitations engloutissent environ 40 % de la facture pétrolière. Il est pourtant possible de diviser notre consommation par sept pour atteindre 2 000 Watts par an. C’est l’objectif fixé par la Confédération pour 2050 afin de sortir du nucléaire. 

Réduire sa facture d’électricité

Au niveau de l’électricité, le potentiel d’économie est de plus de 30 %, dont près de 12 % aux mains des ménages. Avec des gestes simples et efficaces, il est possible de réduire une facture qui représente en moyenne 3 000 francs par an et par habitation. Vous pouvez par exemple acheter des lampes économiques dont la consommation est cinq fois inférieure à celle des lampes à incandescence. Elles ont aussi une durée de vie huit fois supérieure. Une absence prolongée? N’oubliez pas d’éteindre vos appareils électriques car même en mode «stand-by», ils consomment de l’énergie. Dernier exemple: dans votre lave-linge, n›utilisez qu›un minimum de poudre, ce qui diminuera votre consommation d’eau chaude et donc d’électricité. 

Changer son installation

L’autre façon de réduire sa consommation, c’est de bien isoler sa maison, notamment en choisissant du double vitrage pour les fenêtres. Vous éviterez ainsi des pertes de chaleur inutiles lorsque vient le moment de chauffer votre maison. Ensuite, il faut être attentif à la chaudière utilisée. La plupart des anciennes installations sont mal isolées et fréquemment surdimensionnées. Un entretien régulier permet de faire jusqu’à 12 % d’économie. Mais ce n’est pas tout: une chaudière à basse consommation consomme 40% de moins qu’une chaudière classique. Car, contrairement aux anciens équipements, la mise en marche des nouvelles installations intervient à la demande. En clair, elles ne produisent que la quantité de chaleur dont vous avez besoin. Enfin, il faut aussi veiller à ce que les conduites soient bien isolées pour éviter toute déperdition. 

Chauffer raisonnablement

Mais d’autres petits investissements peuvent réduire votre consommation d’énergie. Il est très important de chauffer une maison ou un appartement à la bonne température: entre 16 et 19 degrés. Pour vous y aider, il existe des radiateurs équipés d’un robinet thermostatique. Celui-ci détecte la température de la pièce et règle par conséquent la chaleur nécessaire. Avec à la clef, une nouvelle fois, des économies bien réelles: un degré de moins peut représenter jusqu’à 7 % d’économie. Une vraie différence quand vient le moment de payer la facture.