Dans la maison de Marty et Jennifer McFly de 2015, la cuisinière, les lumières et la télévision sont contrôlables par la voix. Dans le film, un collecteur d’ordures ménagères est même capable de transformer les déchets ménagers en énergie propre. Aujourd’hui, il est évidemment impossible de trouver une technologie aussi avancée dans nos maisons. Mais la domotique, approche informatisée de l’habitat, ne tient plus totalement de la science-fiction. Cette technologie fait converger différents appareils électriques et électroniques, contrôlés par un seul système centralisé, à l’aide d’un écran tactile ou d’une simple télécommande. L’engouement pour les smartphones, le boom des objets connectés et l’augmentation des prix de l’énergie créent un environnement favorable au développement de la domotique.

Diminuer la consommation d’énergie

Il est aujourd’hui possible d’automatiser l’éclairage et les appareils domestiques: déterminer l’heure d’ouverture des rideaux motorisés, la mise en marche de la machine à café, la température du chauffage. Mais cela ne s’arrête pas là. L’ouverture d’une fenêtre ou d’une porte entraîne automatiquement l’arrêt du chauffage. La machine à laver peut attendre les heures creuses pour se déclencher. La mesure en continu des paramètres environnementaux intérieurs et extérieurs permet au système de prendre les meilleures décisions à tout moment. Le but principal est d’éviter le gaspillage énergétique. En moyenne, la consommation diminue de 20% par an.

Augmenter la sécurité

Cette technologie contribue également à mieux adapter l’environnement aux personnes âgées. Grâce à un système de caméras capables de détecter les chutes, la domotique augmente la sécurité. Détection d’incendie, d’inondation, de fumée peuvent également être surveillés en permanence. Les caméras de surveillance, les interphones avec vidéo et les alarmes sont également reliés directement aux centrales d’urgence de la police ou des pompiers. En cas d’absence prolongée, la simulation de présence peut allumer aléatoirement les lumières ou la télévision pour décourager les cambrioleurs.

Démocratisation grandissante

Equiper une maison avec des dispositifs intelligents coûte entre 5000 et 10 000 francs. Tout dépend du nombre d’applications et de la configuration de la maison. L’investissement de plus en plus massif des géants de l’informatique ou de la téléphonie dans ce marché devrait contribuer ces prochaines années à baisser ce prix. Les professionnels tablent sur un équipement généralisé d’ici à 2025.