En Suisse, une étude de SuisseEnergie a montré que les appareils électroménagers et électroniques dépensent chaque année près de 10 milliards de kilowattheures (kWh) soit l’équivalent de la consomma-tion annuelle de plus de 2 millions de ménages. Et même, en mode veille, ils grignotent encore plus de 2 milliards de kilowattheures. Cela correspond à la production de la centrale nucléaire de Mühleberg. Et pourtant, chaque ménage pourrait limiter ces consommations cachées par de petits gestes simples à réaliser au quotidien. 

De la cuisine...

A la cuisine, parmi les petits appareils, ce sont les machines à café qui sont les plus gourmandes en énergie, car elles restent généralement allumées toute la journée, toujours prêtes pour le prochain café. Le préchauffage de l’eau et le mode veille composent les trois quarts de leur consommation. Et pourtant, il suffirait d’éteindre complètement la machine pour économiser jusqu’à 60 kWh par année, soit environ une douzaine de francs. Et contrairement à une idée reçue, l’appareil aussi en profitera. En effet, éteindre la machine à café permet de la préserver d’une détérioration prématurée due à une surchauffe permanente.

... au bureau...

Le bureau est une pièce où les consommations cachées sont nombreuses. L’ordinateur, l’imprimante et les chargeurs utilisent de l’électricité quasiment en permanence, et ce, qu’ils soient en veille ou éteints. Ainsi, un ordinateur et une imprimante, même en veille, emploient chacun 5 wattheures (Wh). En comptabilisant les deux appareils ensemble, la dépense peut atteindre jusqu’à 20 francs par an inutilement. Eteints mais connectés à une prise électrique, ils utilisent encore entre 0,5 et 3 Wh. La solution: les relier à une multiprise avec interrupteur, afin de couper l’alimentation en électricité lorsqu’ils ne sont pas utilisés. 

Quant aux chargeurs de téléphone et d’ordinateurs portables, régulièrement abandonnés sur une prise, ils continuent à dépenser de l’énergie même s’ils ne sont pas reliés à un appareil. Cela vaut donc la peine de les retirer une fois les appareils chargés, d’autant que comme pour les machines à café, les composants électroniques sont ainsi préservés. 

... en passant par le salon

Le modem et la box TV restent, eux aussi, généralement allumés en permanence. Ils peuvent toutefois être réglés afin de réduire de plus de 50 % leur consommation d’énergie. Sans réglage, 66 kWh sont gaspillés chaque année dans le mode veille de la box TV, soit un coût de 15 francs. Au contraire, bien paramétrée, elle ne consomme plus que 4 kWh, soit 1 franc par année. 

Le routeur internet est lui aussi un appareil très gourmand en énergie (entre 7 et 12 Wh) et ce d’autant plus qu’il ne comporte pas de mode veille. S’il est allumé 24 h/24, la consommation moyenne s’élève à 88 kWh chaque année. Cela représente une dépense de 20 francs environ. Alors pourquoi ne pas simplement l’éteindre en cas d’absence prolongée (vacances, etc.), voire durant la journée pour ceux qui travaillent à l’extérieur. En le laissant allumé quatre heures par jour seulement, ce coût n’atteint plus que 5 francs par an. 

Petits gestes, grands effets

Bien que les économies d’énergie ou d’argent puissent sembler mineures pour chaque appareil, un ménage peut épargner de cette manière environ 400 kWh d’électricité, soit 80 francs par année. De quoi s’offrir une sortie supplémentaire en famille tout en faisant un geste pour l’environnement. C’est bon pour la planète mais aussi pour le porte-monnaie.