Peut-on considérer le mazout comme méthode de chauffage d’avenir, alors que nous savons que les ressources en énergie fossile ne sont pas inépuisables ?

Oui précisément! Pour plusieurs raisons que je vais vous détailler. Toute l’industrie pétrolière est consciente de l’importance d’économiser au maximum nos ressources. Ainsi, la meilleure énergie est celle que nous ne consommons pas. Voilà pourquoi, dans le cas du chauffage domestique, il est essentiel que le bâtiment soit bien isolé. Ensuite, pourquoi ne pas utiliser le mazout qui est très économique, peu impactant sur l’environnement et dont les réserves conventionnelles prouvées sont actuellement de 60 ans, en tenant compte de la consommation mondiale actuelle, sans tenir compte des réserves non conventionnelles?

Mais qu’en est-il de la transition énergétique qui semble incontournable?

L’approvisionnement naturel en énergie, grâce au vent ou au soleil entre autres, est par défi - nition variable car soumis aux caprices de la météo. Ces énergies vertes nécessitent donc absolument une source d’appoint facilement stockable et rapidement mobilisable. C’est le cas du mazout.

Pourquoi le mazout est-il moins cher que d’autres moyens de chauffage?

Simplement parce que, contrairement aux énergies de réseaux, il se négocie sur un marché très concurrentiel qui exerce une pression à la baisse constante sur les prix. Un ménage qui possède une chaudière à condensation performante lui permettra de faire de véritables économies, si en plus l’isolation du bâtiment est optimisée, la facture annuelle de chauffage sera fortement diminuée tout comme les émissions.

Qu’en est-il de l’image du chauffage au mazout?

Elle a beaucoup souffert du marketing agressif d’autres énergies. Nous ne voulons pas entrer dans cette guerre, mais rassurer les consommateurs qu’avec une chaudière performante et une optimisation architecturale que c’est un moyen très économique et parfaitement en accord avec les exigences de l’Ordonnance de la protection de l’air pour se chauffer.