Le CECB est le certificat énergétique cantonal officiel des bâtiments. Il renseigne d’une part sur l’efficacité énergétique de l’enveloppe et de la domotique du bâtiment, et d’autre part sur la quantité d’énergie nécessaire à un bâtiment utilisé de manière standard.

Grace au CECB Plus, une rénovation peut être planifiée par étapes si besoin, tout en ayant un objectif final à atteindre.

Le CECB Plus est un instrument idéal pour tous ceux qui souhaitent moderniser un bâtiment sur le plan énergétique. L’expert CECB livre un rapport de conseil détaillé soumettant jusqu’à trois variantes de modernisation. De plus, il existe maintenant aussi un CECB pour les bâtiments neufs.

«Le CECB permet d’identifier les points faibles du bâtiment et de chiffrer concrètement les économies d’énergie réalisables en isolant le toit, les façades, remplaçant les fenêtres, modifiant la production de chaleur, par la pose de panneaux solaires, etc...

Le propriétaire voit donc comment évolue l’étiquette énergétique en fonction des interventions qu’il fait et reçoit une estimation de l’investissement net pour chaque variante de rénovation, c’est-à-dire les coûts des mesures de rénovation – économies de combustible et subventions» précise Théo Perrelet, expert CECB et directeur associé d’Effiteam à Givisiez.

En Suisse, on compte près de 1100 experts CECB. Les cantons comme celui de Berne, où les subventions pour les rénovations sont liées au CECB Plus, et celui de Fribourg, où le CECB est obligatoire en cas de changement de propriétaire, sont ceux qui délivrent le plus de certificats CECB et CECB Plus.