En cinq ans, les installations photovoltaïques se sont multipliées en Suisse, et pour cause les coûts de fonctionnement sont très faibles vu les entretiens réduits et ils ne nécessitent ni combustible, ni transport, ni personnel hautement spécialisé. 

Un entretien minimal pour un bon fonctionnement, pas de parties mobiles et pas d’usure dans le temps. Pourtant comme l’explique Nico Lugt, administrateur délégué de Sunergic SA, «le photovoltaïque (PV) est toujours considéré comme un mode de production d’électricité cher, alors qu’en réalité il y a eu une telle baisse de prix grâce à la production de masse des panneaux (prix divisés par 7 sur les 7 dernières années),  que le PV devient compétitif comparé au coût de production réel de sources non renouvelables  et  mérite  sa  place dans le mix des techniques de production électrique». 

 

Financement et avantages 

En 2014, les encouragements en faveur de la technologie photovoltaïque vont encore évoluer se réjouit Nico Lugt, «le système de rachat d’électricité devrait être simplifié  pour les installations résidentielles, avec une subvention directe égale à 30% de l’investissement». De plus, selon les cantons, les particuliers peuvent déduire entre 50 et 100% du coût de l’installation du revenu imposable de l’année fiscale. Ces avantages sont à considérer sur le long terme. La durée de vie d’une installation photovoltaïque étant d’au moins 25 ans, son coût d’installation peut être alors amorti sur une période de 10 à 15 ans. Une nouvelle vie pour sa toiture synonyme d’écologie et d’économie.