C’est une énergie quasiment inépuisable qui provient de la décomposition naturelle de matières organiques. Extrait par forage, le gaz naturel est l’hydrocarbure le plus simple qui existe dans la nature. Il est également produit à la surface de la terre lors de processus de fermentation dans les stations d’épuration ou des élevages d’animaux.

Il émet 20 à 25% d’oxyde d’azote et de CO2 de moins que le pétrole et 40 à 50% de moins que le charbon

C’est ce que l’on appelle le biogaz. Sa combustion produit principalement de la vapeur d’eau et du dioxyde de carbone, comme la respiration humaine. Il émet 20 à 25% d’oxyde d’azote et de CO2 de moins que le pétrole et 40 à 50% de moins que le charbon.

Avec une empreinte environnementale plus faible que celle des carburants fossiles, il permet de réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre.

Chauffer efficacement sa maison

Aujourd’hui, la moitié des chaudières vendues dans notre pays sont des chaudières à gaz, dont plus de 95% fonctionnent avec la technique de la condensation. Les parts de marché augmentent d’année en année.

Grâce à ce système, il est possible de réaliser jusqu’à 15% d’économies d’énergie. Le gaz naturel et l’énergie solaire peuvent également se combiner sans aucun problème.

La chaleur solaire, produite par des panneaux photovoltaïques sur le toit, peut être utilisée pour le chauffage, en complément d’une chaudière à condensation à gaz et d’un chauffe-eau intégré.

Rouler plus proprement

Plus économiques et moins polluants, les véhicules au gaz naturel représentent également une alternative crédible aux voitures à essence. Il s’agit exactement des mêmes modèles.

Ces voitures possèdent simplement un moteur bicarburant, c’est-à-dire qu’elles peuvent aussi fonctionner avec du carburant classique. Le gaz naturel est considéré comme une énergie d’avenir.

L’industrie gazière recherche même actuellement des solutions pour diminuer et capter les rejets de CO2 dans l’atmosphère. D’importants progrès sont à prévoir dans les prochaines années.