C’est bien connu, les entreprises sont gourmandes en consommation d’énergie, mais    les ménages ne sont pas en reste. Cynthia Cavin, chargée de projets marketing chez Romande Energie, a dressé le bilan: «En Suisse, les ménages consomment 30% de l’électricité du pays, ils ont un vrai impact dont ils sont encore peu conscients et les chiffres en disent long! Chaque année, 170 millions de francs sont gaspillés juste pour alimenter des appareils en veille.» L’impact sur l’environnement est certain mais il s’exprime aussi en termes de dépenses puisque ce gaspillage alourdit de 10% les factures d’électricité des ménages.

 

Comment agir?

Sauver la planète c’est bien, faire des économies aussi. «Nous avons mis en place un programme de sensibilisation, explique Cynthia Cavin, pour apprendre à chacun les éco-gestes simples qui permettent de réduire sa consommation d’énergie. Remplacer vos ampoules traditionnelles peu efficaces (ampoules halogènes ou à incandescence) par des ampoules nouvelle génération plus efficaces (LED, éco, tubes fluorescents) permet de faire jusqu’à 80% d’économies sur l’éclairage par année! Préférer les douches aux bains aussi, car 20% des dépenses énergétiques d’un ménage sont attribuables aux douches et aux bains.

En optant pour les douches qui nécessitent moins d’eau que les bains, vous économisez doublement: sur votre consommation d’eau et sur l’énergie nécessaire pour la chauffer. Mais le meilleur moyen d’économiser l’énergie à long terme est d’adopter le bon réflexe à l’achat, c’est-à-dire que quand vient le moment d’acheter,  il faut viser des appareils efficients. Pour cela nous avons mis en place un éco-comparateur disponible sur notre plate-forme internet DÉCLICS, qui répertorie ceux qui consomment le moins tout en calculant la rentabilité de l’appareil sur sa durée de vie.» 

Aménager de façon écoresponsable sa maison est bien sûr une étape importante mais il est possible, aujourd’hui, d’aller encore plus loin en faisant évaluer l’étiquette énergie de son habitation. Le chauffage de l’habitat représente plus de la moitié des dépenses énergétiques d’un ménage, alors pour réduire ses consommations thermiques, il existe des gestes simples de comportement et de régulation de la chaudière, ainsi que des solutions, comme les capteurs solaires thermiques qui peuvent couvrir jusqu’à 70% des besoins annuels de production d’eau chaude sanitaire, et jusqu’à 100% en été. Que l’on soit un particulier ou une entreprise, il est possible de faire analyser les consommations de sa maison ou de son bâtiment pour évaluer des mesures concrètes et chiffrées afin de diminuer ses factures et améliorer significativement son bilan carbone.


Avec qui agir?

Que ce soit seul, en famille avec ses voisins, il est possible d’agir pour ne pas gaspiller l’énergie dont on n’a pas besoin. Nombreux sont les acteurs se mobilisant en faveur de l’efficience énergétique, comme des entreprises et des organisations qui s’associent chaque année depuis 2006 afin de contribuer à la réduction de la consommation d’électricité des appareils. Il s’agit d’une action organisée par l’agence-énergie-appareils électriques EAE en collaboration avec le programme Suisse Energie de l’Office fédéral  de l’énergie OFEN. Elle dure plusieurs semaines et atteint son point culminant le jour   de l’Energy Day, soit lors du passage à l’heure d’hiver, cette année le 26 octobre. Cette année, c’est l’ampoule LED qui est à l’honneur. En ce moment, des entreprises partenaires proposent des offres spéciales sur les ampoules basse consommation, l’occasion de se familiariser avec cette nouvelle technologie et de mieux apprendre à gérer sa consommation d’énergie. «Par exemple, Romande Energie propose à cette occasion jusqu’à 25% de rabais sur l’achat d’ampoules basse consommation sélectionnées parmi les technologies les plus innovantes de notre partenaire, précise Cynthia Cavin.»