Construire selon une norme HQE, Minergie ou veiller au développement durable lors de la construction implique-t-il de faire des concessions?

Absolument pas, c’est simplement une philosophie di érente qui imprégnera l’ensemble de la démarche, mais les équipements o riront les mêmes avantages voire même quelques bénéfi ces supplémentaires. Pour prendre un seul exemple, le fait de construire selon la norme Minergie impliquera un léger surcoût, mais celui-ci sera ensuite amorti sur l’économie de la facture de chau age. De plus, si on entend souvent que l’habitant ne pourra plus ouvrir les fenêtres, c’est un abus de langage. La vérité est qu’il ne sera plus contraint d’aérer en ouvrant les fenêtres car un système de ventilation à double fl ux s’en chargera, mais il pourra le faire en étant conscient qu’il consommera plus d’énergie.

Comment réduire l’énergie grise?

Etant donné qu’il s’agit de toute l’énergie que consommera un bâtiment durant sa vie, il s’agit d’abord de veiller à réduire le transport des matériaux au minimum. L’une des meilleures solutions est de construire en partie avec du bois indigène. En prime, la qualité de vie dans du bois sera, à mon avis, bien supérieure à celle o erte par le béton. En particulier parce que cette barrière naturelle permet de créer ce que l’on appelle couramment, une maison qui respire.

A part l’aspect écologique et économique sur la durée, quels sont les autres points forts d’une construction dite durable?

Ils se trouvent dans le choix des matériaux, l’utilisation de solvants naturels et l’attention particulière portée à chaque substance utilisée. On prend ainsi soin de la santé de celles et ceux qui occuperont ensuite ces logements ou bureaux. Il y a, dans l’utilisation, de nombreux produits chimiques liés à l’industrie de la construction de nombreuses incertitudes quant à leur e et sur l’homme. Il est, je crois, essentiel d’y porter une réelle attention si l’on désire s’occuper du bien-être qu’o rira un lieu de vie voire le refuge d’une famille.