De quoi est composé le régime alimentaire d’un champion ?

Depuis que je suis gamin, ma maman fait très attention à ce que l’on mange dans la famille. Elle a un potager et nous allions nous approvisionner directement auprès de producteurs locaux de la région de Saxon.

J’ai donc eu la chance de profiter de nombreux fruits et légumes frais tout au long de l’année. Consommer local et de saison est depuis devenu mon leitmotiv. Je commence toujours par chercher ce genre de produits lorsque je fais mes courses.

Devez-vous composer avec des intolérances alimentaires ?

Non, j’ai de la chance pour cela. Par contre, j’ai appris au fil des années qu’il y a des associations que je digère moins bien que d’autres.

Manger parfois un biscuit n’est pas un problème, tant qu’on ne dévore pas toute la boîte

C’est le cas, par exemple, des fruits frais avec des produits à base de lactose. Quand je mange correctement, je me sens en forme dès le matin avec plein d’énergie.

C’est nécessaire dans ma profession. Même en tant que coach, il faut savoir transmettre une force importante aux jeunes élèves. Je fais donc très attention à mon régime alimentaire.

Mais il y a quand même quelques excès parfois, non ?

J’avoue que parfois je craque sur le chocolat lorsque je suis sous stress. Je fais attention, notamment à me procurer des plaques de chocolat très concentré. Du coup, j’en consomme moins et c’est plus sain.

Sinon, je m’autorise bien sûr quelques écarts. Manger parfois un biscuit n’est pas un problème, tant qu’on ne dévore pas toute la boîte. Si on prend la peine préparer un gâteau aux fruits soi-même par exemple, on peut se faire plaisir sans culpabiliser.

D’un point de vue alimentaire, que transmettez-vous à vos élèves ?

Le sport nous enseigne la discipline à toutes sortes de niveaux. Pour l’alimentation, il en va de même. Il y a de nombreuses tentations, lors des soirées mondaines par exemple, mais il faut savoir garder ses objectifs en tête et ne pas céder.